fbpx

Olistic the Label, partenaire du Sommet du climat des Nations unies à New York

Partagez

Le 21 septembre 2019, Le siège new yorkais des Nations unies accueillait le Sommet de la jeunesse pour le climat, un évènement très attendu au cœur d’un week-end préambule au Sommet sur l’action pour le climat du 23 septembre.

Un sommet historique contre le réchauffement climatique

Le Sommet de la jeunesse est une plateforme mondiale pour tous les jeunes engagés en faveur du climat. Face à l’urgence du réchauffement, l’évènement met à l’honneur les solutions des jeunes leaders et entrepreneurs auprès de l’ONU et des dirigeants internationaux.

Des millions de jeunes militants et activistes environnementaux ont répondu à l’appel des Nations unies. Parmi eux, l’activiste de 16 ans Greta Thunberg a délivré un discours enflammé lors de l’ouverture du sommet et dénoncé avec virulence l’inaction climatique des gouvernements. Le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, a voulu faire de ce sommet un évènement concret rappelant « qu’on ne négocie pas avec la nature ». 

Réunion lors du sommet du climat des Nations Unies à New York

La veille du Sommet sur l’action pour le climat, le mythique restaurant de Central Park The Tavern on the Green a accueilli l’évènement The Great Green Wall co-organisé par Timberland, l’UNCCD et le programme Connect4Climate du World Bank Group. Le mouvement initié en Afrique vise à combattre le réchauffement climatique, la sécheresse et la famine par la plantation d’une ligne d’arbres longues de 8 000 km.  

Créatrice et activiste engagée, Camille Jaillant, fondatrice d’Olistic the Label, première maison française de mode luxe durable était présente pour ce moment historique. Olistic the Label a présenté aux Nations unies sa collection durable en fibres de bois et soie de la paix et présenté sa vision de la mode de demain aux côtés de ses partenaires. 

Greta Thunberg et António Guterres au lancement du Youth Climate Summit au siège des Nations Unies à New York

La mode durable : invitée de marque des Nations unies 

Le label de luxe durable, a partagé la scène avec Studio 189, une marque de mode équitable cofondée par Rosario Dawson et Abrima Erwiah qui travaillent aux côtés d’artisans africains et de communautés féminines. La marque préserve des pratiques artisanales à faible impact environnemental comme la teinture biologique à base d’indigo, le tissage batik manuel ou le tissage kente typique du Ghana. Main dans la main, Camille Jaillant et Abrima Erwiah ont partagé leurs solutions au service d’une mode slow éthique pour un impact socio-environnemental positif. 

Doumi san (Woomoon) aux cotés de Abrima Erwiah (Studio 189) et Camille Jaillant (Olistic The Label)

Avec le soutien du programme Forest for Fashion des Nations Unies (UNECE  Commission économique pour l’Europe des Nations unies) Forest for Fashion, Olistic the Label a dévoilé une collection créée à partir de fibres de bois issues de forêts éco gérées. Ses robes en fibre d’eucalyptus ou de pin constituent une alternative durable au coton grâce à des cultures moins exigeantes en eau, plus respectueuses des sols et de la biodiversité. 

Une mode plus respectueuse des forêts et de leur écosystème est une nécessité alors que depuis 1990, près de 420 millions d’hectares de forêts ont été perdus suite à leur conversion à d’autres fins (rapport de mai 2020 de l’ONU pour la FAO).

Partenaires historiques et nouvelles alliances aux côtés d’Olistic the Label

L’Ethical Fashion Initiative (EFI) est un programme du Centre du Commerce International (ITC) fondé par Simone Cipriani. Cette agence conjointe vise à accélérer le développement et la compétitivité des entreprises dans les pays en développement. L’objectif principal de l’EFI est de mettre en relation des communautés d’artisans et de femmes défavorisées avec les marques de mode. Lancé au Kenya, le programme s’est depuis étendu à 9 pays et participe à la réduction de la pauvreté et à la réduction des inégalités. L’accès des artisans au marché international est encadré par un code de conduite et l’impact du programme est analysé pour assurer la protection des travailleurs et de l’environnement en toute transparence et traçabilité. Parmi les nombreux partenaires d’Ethical Fashion Initiative figurent des créateurs comme des grands noms de la mode engagée telles Stella Mc McCartney ou Vivienne Westwood.

ITC Ethical Fashion Initiative

l’Alliance pour une mode durable créée par les Nations Unies est une organisation rassemblant des institutions, des industries et des entreprises s’engageant ensemble pour une mode respectueuse des êtres humains et de l’environnement. Olistic the Label faisait partie des acteurs invités au lancement de l’Alliance à Nairobi en mars 2019. À travers cette initiative, l’ONU entend prendre une position de leader dans le développement d’une mode verte en ligne avec les 17 objectifs de son agenda 2030.

Dans son discours, Antonio Guterres a confirmé l’importance du leadership féminin pour sa capacité singulière à « promouvoir des solutions ». L’autonomie et le soutien à l’emploi féminin sont des causes chères à Camille Jaillant ; Olistic the Label favorise la création d’emploi pour les femmes indiennes grâce au soutien d’une sériciculture et s’engage pour la préservation des savoir-faire traditionnels.

Des engagements affirmés face à une jeunesse plus que jamais mobilisée 

Les représentants de la jeunesse ont insisté sur l’urgence d’une plus forte mobilisation de la part des dirigeants et se sont déclarés déterminés à demander des comptes. 

Les entreprises et gouvernements présents à New York ont scellé un pacte fort pour une économie plus verte : 77 pays se sont engagés à éliminer leurs émissions de gaz à effet de serre d’ici 2050.

Au terme de cette semaine riche en émotions, et malgré un message optimiste en ligne avec les Accords de Paris, la nouvelle génération d’activistes et créateurs a lancé un avertissement : « nous resterons vigilants ».

De jeunes militants défilent dans le cadre de la grève climatique mondiale du mouvement Vendredi pour l’avenir, 20 septembre 2019. REUTERS / Mike Hutchings

La crise actuelle inédite traversé par nos états renforce le besoin d’une action collective. La santé des populations est intrinsèquement liée à celle de nos écosystèmes. L’élan donné à la mobilisation écologique par le sommet de la jeunesse est plus que nécessaire ; reste à déterminer l’impact qu’aura la sortie de la crise sanitaire liée au COVID19 sur les engagements sans précédents pris à New York en septembre dernier.