fbpx

Langage

Nous vivons dans un monde en continuel changement ou le terme “durabilité“ a pris de multiples sens. Pour Olistic, être durable c’est fabriquer dans le respect de l’environnement et de l’humain. Le langage du développement durable est souvent utilisé à mauvais escient pour nous vendre des produits dits éco-responsables, ce qui crée de la confusion. Nous vous proposons un lexique durable avec les termes ci-dessous pour éclairer votre vision. Chez Olistic The Label nous nous engageons à toujours rester honnêtes et complètement transparents sur toutes les étapes de la chaine d’approvisionnement. Nous espérons que les définitions ci-dessous trouveront un écho, et nous vous encourageons à les utiliser autour de vous pour que la mode durable ne demeure pas une niche mais devienne la norme.

Olistic : Croire en une approche durable de la mode respectant la Terre et les Hommes

Mode durable : Une mode respectueuse de l’Homme et l’Environnement fondée sur des principes éthiques avec deux principales préoccupations : sociales et environnementales. Une mode ancrée dans une philosophie de durabilité qui peut prendre plusieurs formes : mode naturelle, mode biologique, mode recyclée, mode éthique, mode locale.

Eco responsabilité : La volonté de limiter son impact sur l’environnement en appliquant les savoir-faire écologiques. Réelle prise de conscience de son propre impact en luttant contre la pollution de l’eau, de l’air et des terres.

Impact : Impact généré par une organisation qui peut prendre plusieurs dimensions : humaines, politiques, sociétales, environnementales. L’impact d’une action ou d’un projet désigne l’ensemble des changements durables qui en résultent, qu’ils soient positifs ou négatifs. Connaitre son impact c’est suivre toutes les dimensions de son projet, avoir conscience des actions que l’on a menées et le nombre de personnes que l’on a touchées.

Fibres naturelles : Les fibres naturelles sont 100% biodégradables, d’origine animale ou végétale. Les plus utilisées sont le coton, le lin, le chanvre, la soie, la laine, le mohair etc… Les plus innovantes sont les algues, la soie d’araignée, la fibre de bois, la fibre de coco, l’ananas.

Soie de la paix Ahimsa : Il s’agit d’une fibre de protéine naturelle qui a été produite de manière éthique. L’extraction de la soie traditionnelle implique généralement de faire bouillir le ver à soie. A l’inverse, Olistic utilise un procédé de fabrication de la soie sans cruauté qui permet au ver à soie de poursuivre son cycle de vie.

Lyocell : Il s’agit d’une fibre écologique crée à partir de pulpe de bois d’eucalyptus dans un circuit fermé. La pulpe de bois utilisée pour la production du lyocell provient d’arbres plantés spécifiquement pour sa production. Écoresponsable, sa fabrication se fait dans le respect de l’environnement, en utilisant des solvants non toxiques et recyclables.

Chutes de cuir : Olistic collecte les restes de cuirs de luxueuses tanneries de France et d’Italie pour créer des pièces uniques. Le but est d’utiliser l’ancien, qui est de très haute qualité, avant de produire à nouveau. Les peaux de cuir que nous avons utilisées dans la collection sont destinées à l’industrie alimentaire. Nous considérons les restes de cuir comme une matière première noble que nous ne devrions pas nous débarrasser, ni brûler, ni jeter.

Transparence : Il s’agit d’un processus visant à offrir aux consommateurs une vision des plus exhaustives du mode de fonctionnement de la marque : chiffres clés, achat des matières premières fournisseurs, explication détaillée du processus de la chaîne d’approvisionnement, impact social et environnemental.

Certifications : Il s’agit d’un gage de qualité pour vous assurer que le produit que vous achetez a été fabriqué avec des matériaux éco-responsables et non nocifs pour l’environnement. GOTS (global Organic textiles standard), OEKO-TEX sont des certifications textiles qui vous permettent de tracer le produit sur toute la chaine d’approvisionnement, de la fibre à la production.

Global Organic Textiles (GOTS) : La certification garantit la qualité biologique des textiles depuis la récolte des matières premières, en passant par la fabrication responsable d’un point de vue social et environnemental, jusqu’à l’étiquetage pour offrir une garantie fiable au consommateur.

Le Forest Stewardship Council (FSC) : Ce label environnemental a pour but d’assurer que la production de bois ou d’un produit à base de bois respecte les procédures garantissant la gestion durable des forêts.

Organisme génétiquement modifié (OGM) : Un organisme vivant dont le patrimoine génétique a été modifié par l’intervention humaine. Souvent utilisés dans l’industrie alimentaire mais également dans l’industrie textile, les OGM sont dangereux pour l’environnement et la santé des humains.

Produits chimiques & toxiques utilisées dans l’industrie textile : Glyphosate, l’eau de javel, formaldéhyde, PFC (produits chimiques perfluorés et polyfluorés), NFE (éthoxylates de nonylphénol et nonylphénol), amoniac, métaux lourds (plomb, chrome, VI, cadmium, antonomie), phtalates, plastisol.

Toxique : Pouvant causer la mort ou des dommages graves aux organismes vivants et à l’environnement.

Organisation internationale du travail (OIT) : L’agence spécialisée des Nations Unies (ONU) promeut les droits au travail, encourage la création d’emplois décents, développe la protection sociale et renforce le dialogue social dans le domaine du travail.

Commission économique pour l’Europe des Nations Unies (CEE-ONU) : La CEE-ONU fait partie de l’Alliance des Nations Unies pour la mode durable, qui a été lancée lors de l’Assemblée des Nations Unies pour l’environnement. Elle vise à renforcer la coopération entre les organismes et programmes des Nations Unies concernant les dimensions sociales, environnementales et économiques de l’industrie de la mode. L’initiative “UNECE Forest For Fashion“ promeut le travail des créateurs de mode durable qui utilisent de la fibre de bois pour leurs collections.

Programme de reconnaissance des certifications forestières (PEFC) : La certification forestière privée promeut la gestion durable des forêts, notamment pour les fibres textiles.

UNECE Forest For Fashion: La Commission économique pour l’Europe des Nations unies (Forest For Fashion) fait partie de l’Alliance des Nations Unies pour une mode durable, lancée lors de l’Assemblée des Nations Unies pour l’environnement. Elle vise à renforcer la coopération entre les organismes et programmes des Nations Unies sur les dimensions sociales, environnementales et économiques de l’industrie de la mode. L’UNECE Forest For Fashion soutient la collection Olistic The Label conçue à partir de fibres de bois provenant de forêts durables.

Les objectifs de développement durable (ODD) : 17 indicateurs établis par les États membres des Nations Unies pour atteindre les objectifs 2030 afin d’éradiquer la pauvreté sous toutes ses formes et dans les pays, protéger la planète et garantir la prospérité pour tous.

Assemblée des Nations Unies pour l’environnement (ANUE) : Une assemblée dépendante du programme des Nations Unies pour l’environnement auquel 193 états membres ont adhéré, les agences de l’ONU et les organisations intergouvernementales et civiles.

Olistic The Label a participé à l’assemblée des Nations Unies au Kenya en Mars 2019 et a adhéré à l’alliance pour une mode durable en tant que marque durable & militante.

L’alliance de la mode durable :

Lancée à Nairobi au Kenya, l’alliance des Nations Unies pour la mode durable est une organisation réunissant institutionnels, industries et entreprises à s’engager pur une mode respectueuse de l’environnement et de l’humain. Les Nations Unies entendent prendre un role de leader dans le développement d’une mode durable avec comme indicateurs les 17 objectifs responsables. La mode ayant un poids économique et écologique important, l’alliance lance un appel à des actions concrètes dans le secteur.

Sommet du climat des Nations Unies : Le but du Sommet sur le climat 2019 est de mettre au défi les États, les régions, les villes, les entreprises, les investisseurs et les citoyens d’agir pour la transition énergétique, le financement de l’action climatique et tarification du carbone, la transition industrielle, l’action locale et la résilience.

L’Accord de Paris : Le premier accord universel sur le climat/réchauffement climatique. Il fait suite aux négociations qui se sont tenues lors de la conférence de Paris 2015 sur les changements climatiques (COP21) de la Convention des Nations Unies.

COP 25 : Il s’agit de la 25ème conférence internationale organisée par les Nations Unies (2-13 décembre 2019) à Madrid en Espagne. Cette conférence réunit les pays signataires de la convention cadre des Nations Unies sur les changements climatiques.

Fashion pacte : Il s’agit d’une sorte de coalition d’entreprises de mode qui s’unissent pour relever le plus gros défi du secteur : limiter leurs impacts sur le climat, la biodiversité et les océans en optant pour l’approvisionnement en matières durables ou encore la compensation de leurs émissions.

Savoir-faire : La maitrise de techniques traditionnelles ou ancestrales qui s’inscrit dans la culture d’une région, d’un territoire. Véritable richesse, la tradition de la soie de la paix doit être préservée et perpétuée.

Artisanat : L’ensemble des biens conçus et développés avec cœur et précision par une personne qui maitrise l’ensemble de la chaîne de production.

Wabi Sabi :  Le wabi fait référence à la plénitude et la modestie que l’on peut éprouver face aux phénomènes naturels, et le sabi, la sensation face aux choses dans lesquelles on peut déceler le travail du temps et le passage de l’homme

Responsabilité : La responsabilité signifie l’obligation morale de faire ce qui est juste. Ce terme lorsqu’il est utilisé par Olistic The Label signifie “confectionné de manière responsable“, nous nous référons à toutes les considérations éthiques et environnementales que nous avons prises en compte lors de la fabrication du vêtement.

Durabilité : Un terme utilisé pour résumer tout ce qui concerne le sujet durable.  Il est divisé en trois piliers principaux : social, environnemental et économique. Chez Olistic The Label, nous choisissons d’utiliser les trois piliers clés de l’humain, la planète et la prospérité pour une économie riche et durable.

Durable : “durable“ signifie pour vivre de manière durable dans les limites naturelles de notre planète et source de prospérité pour tous.

Éthique : Se rapporte à ce qui est moralement juste et faux. Dans notre monde diversifié de cultures, d’ethnies et de religions, il y aura toujours des opinions divergentes sur ce qui est juste ou faux. Pour Olistic The Label, être éthique signifie être attentionné, respectueux des autres êtres vivants et assurer leur décence et leur liberté en considérant chaque être humain comme l’égal des autres.

D’origine éthique : Un produit ou un matériau qui provient de personnes soignées, respectées et payées équitablement pour leur travail et leur produit. Dans le cas d’un produit animal, celui-ci a été soigné en fonction de ses besoins et n’a fait l’objet d’aucune maltraitance.

Compostable : Un matériau qui peut se décomposer en carbone, azote, eau et autres éléments naturels dans un compost et ne laisse pas de résidus toxiques.

Biodégradable : Un produit biodégradable après usage peut être décomposé (digéré) naturellement par des organismes vivants (micro-organismes). En tant que substance naturelle, la soie de la paix est biodégradable et sans danger pour l’environnement.

Décomposer : L’action de décomposer en carbone, azote, eau et autres éléments naturels dans un environnement ouvert ou dans un compost. Identique à la biodégradation.

Réutiliser : L’action de réutiliser un objet à la même fonction pour laquelle il a été conçu.

Reconditionné : Cela signifie qu’un objet est réutilisé dans une fonction pour laquelle il n’a pas été conçu à l’origine. La réutilisation d’un objet peut impliquer certaines modifications du produit d’origine. Chez Olistic, nous utilisons des chutes de cuir qui sont destinées à être détruites pour créer des pièces uniques, ce qui est aussi communément appelée “circularité“.

Réparé : Lorsqu’un objet ou un matériau est remis en état et qu’il est toujours fonctionnel en corrigeant directement le problème, par exemple coudre un bouton de remplacement ou appliquer un patch sur une déchirure.

Upcycling : L’action de récupérer des matériaux dont on n’a plus l’usage afin de lui donner une nouvelle vie. L’upcycling s’inscrit dans le mouvement de l’économie circulaire et du réemploi.

Recyclage : L’action de donner une seconde vie aux vêtements usagés en valorisant la matière par laquelle des déchets sont retraités en substances, matières ou produits aux fins de leur fonction initiale ou à d’autres fins.

Le recyclage mécanique : Il désigne un processus de transformation des déchets plastiques en matières premières secondaires ou produits sans changer significativement la structure chimique de la matière. Dans l’industrie de la mode, il est possible de transformer le plastique en petite perle qui sera par la suite fondue pour créer du fil. Le recyclage mécanique est utilisé le plus souvent pour créer du polyester ou coton recyclés.

Le recyclage chimique : Il désigne une technologie beaucoup plus récente et donc encore à une échelle très limitée. Cela implique l’utilisation de produits chimiques spécifiques et de machines pour aider à décomposer un matériau à son niveau moléculaire. Ce sont généralement des liquides qui sont ensuite réutilisés comme ingrédients pour la fabrication de nouveaux matériaux.

Le recyclage chimique est utilisé le plus souvent pour les mélanges laine et synthétique.

Le Global Recycled Standard (GRS) : certifie non seulement le contenu recyclé d’un produit mais vérifie aussi le respect de critères environnementaux et sociaux. Les produits étiquetés GRS contiennent au minimum 50% de matières recyclées.

Économie circulaire : Une économie circulaire repose sur les principes de la conception des déchets et de la pollution tout en conservant l’utilisation des produits plus longtemps à travers la réutilisation, la réparation et le recyclage dans un système de boucle fermée. Tout déchet tel que le compost doit devenir une ressource régénératrice pour la nature.

Régénérative : Un processus ou un impact, naturel ou créé par l’homme, qui restaure un environnement ou un écosystème dans un meilleur état est dit régénératif. Par exemple, planter des arbres pour capter le C02.

Compensation de carbone : Il s’agit d’une organisation qui calcule la quantité de dioxyde de carbone qu’elle est responsable d’émettre dans l’atmosphère. La compensation carbone consiste à contrebalancer ses propres émissions de CO2 par le financement de projets de réduction d’autres émissions ou de séquestration de carbone. Cela se fait le plus souvent en achetant des crédits de carbone.

Zéro Carbone : Une entreprise qui calcule la quantité de dioxyde de carbone (CO2) qu’elle émet, puis achète le nombre équivalent de crédits de carbone pour compenser ses émissions, est dite neutre en carbone. Parfois aussi appelé neutralité carbone.

Séquestration : En termes simples, cela signifie réintroduire du carbone dans le sol. Lorsque les plantes se développent, elles absorbent le dioxyde de carbone (CO2) de l’atmosphère et le transforment en sucres (également appelés sève et glucides) par le biais du processus appelé photosynthèse. Les plantes transportent ces sucres jusque dans leurs racines et dans le sol.

Les gaz à effet de serre (GES) : Il s’agit d’un gaz qui absorbe et piège la chaleur dans l’atmosphère terrestre en créant un effet de serre et en fin de compte réchauffe la planète, causant le réchauffement planétaire, qui à son tour fait changer le climat de la planète. Les gaz à effet de serre qui constituent le principal problème sont le dioxyde de carbone, le méthane, l’oxyde nitreux, les chlorofluorocarbures, l’ozone et la vapeur d’eau.

Greenwashing : Le greenwashing implique l’utilisation incorrecte de termes de développement durable pour tromper les clients en leur faisant croire qu’un produit ou un service est meilleur pour l’environnement qu’il ne l’est réellement. Il s’agit des déclarations dites “écologiques“ de certaines entreprises qui ne sont pas en adéquation avec leurs actions. Par exemple, se dire écoresponsable mais continuer à produire en masse et à moindres coûts au détriment de l’environnement et de la santé des travailleurs.

L’agriculture régénérative : Il s’agit de l’ensemble des méthodes d’agriculture et de paissance qui, entre autres bienfaits, augmentent la biodiversité et enrichissent la terre de vie et d’humus. En reconstituant la matière organique et en restaurant la biodiversité d’un sol dégradé, elle stocke du carbone dans les sols et la végétation tout en inversant les changements climatiques.

Nettoyage à sec écologique : Le nettoyage à sec écologique fait référence à toute méthode alternative de nettoyage à sec n’impliquant pas l’utilisation de perchloréthylène. Cette méthode est un nettoyage humide qui est une version plus douce pour laver vos vêtements sans produits chimiques toxiques nocifs pour l’environnement et votre corps.

Tri matières : Opération de séparation des déchets textiles et/ou de leurs composants permettant leur recyclage aux fins d’obtention de nouveaux produits ou matériaux.